BON CHIC MAUVAIS GENRE #99: spécial Films de la Hammer

Publié le par Dr Devo

[Affiche réalisée par Lammakian Samsenesena]

[Affiche réalisée par Lammakian Samsenesena]

BON CHIC MAUVAIS GENRE, votre soirée double-programme consacrée au cinéma transgressif, délirant, rare et précieux -programmée par les projectionnistes du cinéma Majestic de Lille, en collaboration avec la revue Distorsion- revient plus forte que jamais, bravant toutes les épidémies, ce vendredi 25 juin !

Pour entamer et clore en même temps cette 12éme saison (oui oui!), nous vous proposons une magnifique soirée consacrée aux films de la Hammer. Et accrochez-vous : car je vous parle de la dernière période de La mythique maison Hammer, à savoir le début des années 70.

Nous commencerons avec l’étrange et malsain LES DEMONS DE L’ESPRIT de Peter Sykes. Au programme de ce film : des villageois avec de belles fourches, un baron fou qui drogue ses enfants, et plein de monstruosités psychanalytiques ! Et de l’érotisme !

En seconde partie soirée, nous passerons -enfin !- le merveilleux DR JEKYLL ET SISTER HYDE, film bouleversant où Jekyll se transforme… en femme ! Un chef-d’oeuvre réalisé par un grand du cinéma anglais : Roy Ward Baker. Ca fait 12 ans qu’on veut le passer. Autant dire qu’on piaffe de joie !

Allez, maintenant que les présentations sont faites, voyons dans le détail de quoi il en retourne. Suivez le guide...

 

[Bande-annonce bien trop longue et qui en dit trop... Regardez juste un bout, voyez comme c'est beau. Mais n'en regardez pas trop !]

 

18H45 : LES DEMONS DE L’ESPRIT de Peter Sykes – UK – 1972 – 89min – VOSTFR- Interdit aux moins de16 ans - dcp version restaurée.

Avec : Robert Hardy, Shane Briant, Gillian Hills, Yvonne Mitchell, Paul Jones, Patrick Magee, Kenneth J. Warren, Michael Hordern...

Bavière, XIXième siècle. Se croyant frappé de malédictions après la mort horrible de sa femme, le superstitieux comte Zorn retient prisonniers dans son château son fils et sa fille qui rentre d’un séjour au sanatorium. Zorn fait appel au docteur Falkenberg, spécialiste des sciences occultes, flanqué de son jeune assistant. Ce dernier commence à enquêter de son côté…

Mais au village, des femmes disparaissent, et les paysans voient d’un très mauvais œil toute cette agitation autour du château...

Au début des année 70, la Hammer est en fin de règne et son prestigieux passé est bien loin.

Il n’empêche, malgré les ratés, c’est pour la firme une période étrange et passionnante dont LES DEMONS DE L’ESPRIT est sans doute un très bel exemple.

Moins révolutionnaire que DR JEKYLL ET SISTER HYDE (notre deuxième film de la soirée), LES DEMONS… nous désarçonne. L’histoire est faîte pour revisiter les succès Hammer des années passées, certes, et sur le papier, elle est bien classique.

Il n’empêche, le traitement final est bien plus étrange. Le réalisateur Peter Sykes multiplie les péripéties, n’en finit plus de lancer des pistes ou des idées annexes, et, de ce fait complexifie une intrigue qui aurait pu s’en passer.

C’est tout ce qui fait l’étrangeté du film. Au fur et à mesure, l’intrigue mélange des thématiques inattendues (qu’on ne spoilera pas ici) aux éléments classiques de base (possession, meurtres "démoniaques", etc.) jusqu’à teinter le long-métrage d’une bien étrange couleur. Le film entier devient torturé et sombrissime, et la violence s’avère bien plus cruelle et vénéneuse jusqu’à un final surprenant, sanglant et bien glauque. Ajoutez à cela une touche d’érotisme assumé et de acteurs très impliqués, et vous obtenez un Hammer atypique et étonnant.

 

 

[Même remarque que précédemment: la bande-annonce en dit trop. Regardez-en juste un petit bout.]

18H45 : DR. JEKYLL ET SISTER HYDE de Roy Ward Baker – UK – 1971 – 97 min – DCP version restaurée - Interdit aux moins de 12 ans .

Avec: Martine Beswick, Ralph Bates, Gérard Sim, Lewis Fiander, Dorothy Allison Irene Bradshaw...

Londres, époque victorienne. Pour le Dr Jekyll, la science moderne n’avance pas assez vite. Il mène des recherches expérimentales dont le but est de prolonger la durée de vie, voire d’atteindre l’immortalité. Il met au point un élixir en prélevant des hormones féminines sur des cadavres frais. Mais le résultat n’est pas celui escompté. En buvant la potion, le docteur se transforme en Mrs Hyde, une femme aussi séduisante que démoniaque...

Il y a beaucoup de gens attachants et passionnants parmi les réalisateurs anglais des années 50 et 60, mais, à l’instar de l’excellent Freddie Francis, il faut bien admettre que Roy Ward Baker est un très grand monsieur et un cinéaste majeur de la période, toujours surprenant et faisant preuve d’une audace artistique qui force le respect. [Jetez un œil sur le sublime TROUBLEZ-MOI CE SOIR (1952) où il donne à Marilyn Monroe son premier grand rôle dramatique, à travers le personnage d’une baby-sitter sociopathe -sans doute son plus beau rôle.] Même à la télévision, il fit preuve d’une inventivité extrême, à travers, par exemple, des merveilleux épisodes qu’il réalisa pour l’extraordinaire série CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR.

DR JEKYLL ET SISTER HYDE est un film tout à fait sublime.

Le film est écrit par Brian Clemens (qui passa lui aussi par CHAPEAU MELON...) et on trouve sa pâte partout. Clemens comme Baker aime brasser des idées hétéroclites et des thèmes étranges dans leurs films. Le titre du fil pourrait faire croire à une gaudriole cinématographique, or il n’en est rien. Baker se lance à corps perdu dans le film et Clemens revivifie avec audace le mythe original du Dr Jeckyll. Avec malice, les deux comparses greffent à l’histoire celle de Jack l’éventreur et celle des récupérateurs de cadavres, et comme le fait remarquer l’excellent site devildead.com, « le mélange est si réussi qu’on se demande comment personne n’y avait pensé ! »

Encore plus surprenant, le docteur Jekyll ne se transforme pas en un double malveillant mais devient bel et bien une femme. Et pas n’importe laquelle : un femme sombre, cruelle et qui surtout prend de plus en plus l’initiative.

Dr Devo.

 

Dress-code de la soirée (1 dvd à gagner pour le meilleur déguisement !): Savant fou, tueur psychopathe, tout ce qui a rapport à l'Angleterre, policier, paysan, villageois, gourou, hypnotiseur, jeune fille ou jeune homme en détresse, père tyrannique, prêtre, jambe en Patrick Duffy ou spectateur du Majestic. Les prix pour le concours de déguisement sont donnés au début de la deuxième séance !

Réservations possibles dés le mardi 22 mai à la caisse du Cinéma Majestic à Lille ou sur le site ugc.fr. Soirée proposée par le site Matière Focale.com, le magazine Distorsion et les projectionnistes du cinéma Majestic. Tarifs: 13 euros les deux films / 1 film aux tarifs habituels.

Les cartes UGC illimitées fonctionnent pour les deux films !

Invitez vos amis via la page-évenement facebook de la soirée: cliquez ici !

Retrouvez BON CHIC MAUVAIS GENRE sur Twitter !

Prochain BON CHIC MAUVAIS GENRE: à la mi-septembre 2021 avec un spécial "Cultimissime", avec les films "TOXIC AVENGER" de Lloyd Kaufman et "EVIL DEAD 2" de Sam Raimi.

Découvrez le travail de Lammakian Samsenesena (qui réalise les affiches de Bon Chic Mauvais Genre) en cliquant ici !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article